L’Idaho veut supprimer les taxes sur l’or et l’argent

À la majorité écrasante (56-13), la Chambre des représentants de l’Idaho a voté aujourd’hui la suppression des taxes sur les métaux précieux (pièces et lingots d’or et d’argent).

L’instigateur du projet de loi Mike Moyle (R) et tous les Républicains ont voté pour la mesure. Si le Sénat, contrôlé par les Républicains, emboîte le pas et que le Gouverneur Butch Otter (R) signe le projet de loi, les citoyens de l’Idaho seront en mesure de mieux utiliser l’or et l’argent sous forme d’épargne pour se protèger de la dévaluation continue de la monnaie américaine.

Avec l’appui de la Sound Money Defense League, dIdaho Freedom Foundation, Money Metals Exchange et des militants d’organismes populaires, le HB 206 élargit l’exonération de la taxe sur la vente existante en Idaho afin de mettre fin à l’impôt sur les plus-values réalisées lors de la vente de métaux précieux physiques et des lingots monétisés.

« Selon la Constitution des États-Unis, l’article I, section 10, il n’y a qu’une chose qu’un État peut déclarer comme monnaie si ils pensent que notre monnaie fédérale est détraquée et certains diront que notre monnaie fédérale est déjà détraquée », a déclaré le représentant Ron Nate.

« Si nous ne permettons pas aux gens de déclarer les pertes en capital sur les billets émis par la Réserve fédérale ou sur leurs avoirs en dollars, il serait injuste de taxer leurs avoirs en or et argent. Dans la Constitution des États-Unis, l’or et l’argent sont les seules alternatives que l’État peut autoriser comme monnaie. Il est injuste de l’imposer, comme il est injuste de taxer les pertes en capital sur les billets émis par la Réserve fédérale » à ajouté Ron Nate.

En vertu de la loi en vigueur, le contribuable qui vend ses métaux précieux peut réaliser une plus-value en billets de la Réserve fédérale – plus communément appelés « dollars ». Cette plus-value n’est pas nécessairement un gain réel. C’est souvent un gain nominal qui résulte simplement de l’inflation créée par la Réserve fédérale et de la diminution du pouvoir d’achat du dollar. Pourtant, ce gain nominal est imposé au niveau fédéral – et une deuxième fois par l’Idaho.

Sous la loi HB 206, les gains et les pertes de métaux précieux déclarés dans la déclaration de revenus fédérale du contribuable seront déduits du calcul du revenu imposable par l’État de l’Idaho.

« Les mesures qui découragent la propriété de métaux précieux réduisent la probabilité que les citoyens de l’Idaho prennent des dispositions adéquates contre l’inflation et les turbulences financières causées par le système de la Réserve fédérale », a déclaré Stefan Gleason, directeur de la Sound Money Defense League. « Les lingots d’or et d’argent sont déjà exonérés de la taxe de vente de l’Idaho. HB 206 supprime la dissuasion finale dans la législation fiscale de l’Idaho qui s’oppose à la propriété de métaux monétaires. »

Les États prennent des mesures pour défendre la monnaie saine, car le système monétaire américain, géré en grande partie par la Réserve fédérale, a dramatiquement baissé le pouvoir d’achat de la monnaie, notamment pour les épargnants et salariés.

Les législateurs de l’Utah et de l’Oklahoma ont déjà adopté des mesures fiscales similaires et l’Arizona devrait adopter sa propre version du HB206 au cours des prochianes semaines. D’autres États comme le Tennessee, le Maine et l’Alabama travaillent l’élimination de la « sales tax » (TVA) sur les métaux précieux – tout comme l’Idaho et plus de 20 États l’ont déjà fait.

Source : http://news.goldseek.com/GoldSeek/1489516918.php

Commentaire de l’équipe Rachator.com : À noter que la fiscalité française n’évolue pas dans ce sens puisque la taxe sur les plus-values a subit un durcissement de l’exonération au cours des dernières années. En effet, il faut désormais attendre 12 ans de détention avant de bénéficier d’une exonération totale. Sur les bijoux, la fiscalité appliquée est de 10,5% (10% de taxe à la revente et 0,5% de CRDS). Pour en savoir plus, visitez notre page sur la fiscalité du rachat d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *