Le premier ministre, Manuel Valls, veut réglementer le rachat et la vente d’or

Interpellé par un sénateur de la Haute-Garonne en octobre dernier, qui s’inquiété d’une hausse des arrachages de collier et vols  de bijoux en or,  le premier ministre a répondu favorablement à ce dernier. En effet, Manuel Valls  dans un courrier vient d’annoncer qu’une étude est en cours « pour renforcer la lutte contre le recel et les filières d’écoulement des bijoux volés ».

Ainsi, vont être demandé à de nombreux services de l’état comme la police, la douane mais également les administrations fiscales, d’augmenter les contrôles envers les comptoirs, officines et acheteurs ambulants d’or pour éviter leur exploitation par certains malfaiteurs cherchant à écouler une partie de leur butin

Le ministre lance une collaboration interministérielle

M Valls pousse encore plus loin la demande du sénateur, jean Jacques Mirasou, en demandant un travail interministériel en pointant les opérations ponctuelles faites dans les tabacs, hôtels et marchés avec la tenue de listing sur ces points de vente.

Les sociétés sur internet sont également dans le viseur avec la mise en place future d’une réglementation plus stricte. Ces lois devraient prévoir une inscription nécessaire au registre du commerce, une interdiction des transactions anonymes, du colportage et du démarchage pour l’or d’investissement ainsi que rendre obligatoire la tenue du livre de police…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *